Être sensible au désert
ne fait pas de sa vie
un désert désolé.

Être porté par le silence intérieur
qu'étoffe une musique:
sa présence au casque

repousse le ronron interne
à la cochlée en arrière-fond.
C'est ainsi que s'habite

un silence peuplé de sens multiples.
La joie ne s'élabore pas consciemment.
Le constat s'en fait.

Le corps s'en inonde,
canaux où circule l'énergie,
comme un insu

with a taste of evidence.

Pérenniser par
l'accueil & la cueillette
leur présence au corps

porte jusqu'à l'intransigeance
d'une éthique affirmative
une plénitude fonctionnelle

doutant moins souvent
d'elle-même:
Présence labile,

évanescente,
fragile & aléatoire.
Offrir à la flamme

un flux résilient,
souple & folâtre
lui permet une durée

corrosive & paisible.
Apprendre d'elle à
en reconnaitre

l'immanence dans l'instant.


Statistiques

Membres
17
Articles
3044
Compteur de clics
2615760

Recherche