Quasi-sonnet

Écoute gonfler la vague en toi.
Feins de l’ignorer et elle se renforcera.
Chaloupe sur la réitération de l’onde.
Ondoie sur le sable fin, silice blonde.

Caresse la peau gorgée de soleil, Râââ !
Filoute les flibustiers, ils le méritent.
Étreins la main du regard, même s’il se fait tard.
Ajoute du bonheur dans ta vie de veinard.

Arme d’insolence cette plume ermite.
Fâche les bien-pensants par un verbe tranchant.
Mesure aussi l’effet du vent sur le couchant.

Fonds sur l’essence des partages aboutis.
Tenaille l’aube de tes jaillissements ravis.
Alanguis ce corps au-delà de ses limites !

04 & 10 & 11 02 10 avec www.barbery.net


Statistiques

Membres
17
Articles
3225
Compteur de clics
3487022

Recherche