Se condenser dans le flux, ballot ficelé,
toutes fibres resserrées sur le pulsé.
Passer les courants, fascinés par le désert.
Tous capteurs ouverts par l’éveil, se fondre dans
les rapides, se faire menu dans les chenaux,
quérir d’une lenteur amie les tunnels.
Ancrer l’étiolement à l’étoile de chaque âge.
Se resserrer autour de l’étole vitale,
rendre Éole complice, toutes voiles grosses.
D’un frôlé d’ailes, dégager le corps contraint,
avec tendresse,
se laisser bercer par le ressac de vagues serties.
Quand l’aplomb atteint diverge aux moindres remous,
d’un jour sans, faire avec, frêle amas contingent.


 Nul sonnet ici, juste des alexandrins...


Statistiques

Membres
17
Articles
3219
Compteur de clics
3435106

Recherche