Une forme s'époumone en beauté.
La rose engrange du silence.
Elle éclôt non loin de Mayence,
telle une arme de volupté.

Charme discret, presque chanté.
L'oiseau fend l'air avec constance.
Et il est sans accoutumance.
Son chant pénètre la volonté.

En secret, l'écureuil se tait.
Percé? Charmé? Nul ne le sait.
Une femme tend la main sans aveu.

L'homme vit le calme sans concession
de la nature en réunion.
Elle y voit une passion sans enjeu.

Sonnet octosyllabique sur des consignes données en l'atelier de poésie par Karel Logist auprès d'Imaginaction.


Statistiques

Membres
17
Articles
3175
Compteur de clics
3198027

Recherche