- Ben non, hein ! C'est pas l'jardin qu'est paresseux ! me dit l'artisane sur le marché de Noël 2011 en recevant mon bout de papier avec les trois mots écrits.
J'ai dû justifier de ma prétention à la poésie pour qu'elle consente à réaliser cette jolie plaque, avec une moue & en levant les yeux aux cieux... Évidemment, l'habitude, c'est le selfie: l'arrière de son stand était tapissé des prénoms les plus usuels...

Depuis lors, j'ai découvert le Petit traité d'Éric Lenoir & m'applique mieux encore & davantage à ... guider ma paresse.

 

Statistiques

Membres
17
Articles
3420
Compteur de clics
5225284

Recherche