Un alignement de souffles volumétriques.
Une mise en place profitant de ce lieu datant de l'expo de 1905.
Une palette, notamment des lumières,

à la densité concentrée.
Des séries, l'artiste, né en 1952, un jeune homme (!...) travaille ainsi.
Des dimensions propres à éveiller

l'approche & le recul.
Une culture orthodoxe grecque sous-jacente.
Cette orthodoxie-là diffère

très fort de la Russie, que j'avais eu
l'occasion d'approcher avec le Hutois Boris Mestchersky
grâce à une amie commune.

Les formats à la monumentalité
tirée au cordeau, quelques carrés aussi,
qui a, chaque fois que cela est possible

ma préférence en photographie personnelle.
L'artiste & le commissariat de l'expo
ont un sens de la mise en place accompli.

– Mais que feraient les gardiens de musée
sans leur bidule défilant devant leurs yeux éreintés
par un possible ennui, non ? Sauf un qui, comme moi,

avait un carnet de notes & un stylo:
nous nous sommes mutuellement
reconnus d'un sourire ! –

Des collages souvent fusionnels avec
les couleurs voisines se fondent dans la masse
que représente le support,

aux matériaux les plus diversifiés, au fil des ans.
Des objets aussi, souvent travaillés chez un autre artiste,
tels ces marbres d'une blancheur immaculée

– ça fait un peu cliché, cet adjectif, non ? –
provenant de la montagne de Paros,
celle-là même que Praxitèle & Scopas, entre autres,

avaient, en d'autres époques,
déjà mis en valeur,
nous révèle l'artiste dans une note disponible

à notre lecture.
C'est souvent de profil qu'il convient
d'approcher une toile:

il révèle un subtil dimensionnement additionnel
qui aurait pu aisément passer inaperçu
aux traceurs & traceuses de salles,

il en est dans tous les musées, n'est-ce pas ?
Il y a lieu de prendre le temps d'entrer
dans le silence paisible

qui se dégage de tant de ces toiles.
Des motifs récurrents ça & là,
tels les livres scellés apparus en 1998

dans la vie de l'artiste
pour ne plus le quitter.
« Afin de se détacher des illusions,

il faut s'attacher ailleurs.
Cet ailleurs est notre vraie nature,
ce que nous sommes essentiellement. »

David Émile Durkheim (1858-117), citation affichée
sur le mur blanc d'une salle,
une blancheur commune à toutes.

C'est aussi ce qu'a fait l'artiste
en 1970, fuyant probablement la Grèce des colonels,
pour venir étudier aux Beaux-Arts de Liège.

Le site de l'artiste.

 

 

Statistiques

Membres
4
Articles
3552
Compteur de clics
6880847

Recherche