Le corps se laisse humer
par la nuit, porte-fenêtre ouverte.
La planche posée

dans le bas de la béance:
Souricette serait sans accès,
si, en emportant les morceaux de pain

que les oiseaux lui contestent mollement,
elle voulait aussi
explorer le dedans du havre.

Le saule établit sa trace
sur un fond de ciel
bleuissant à vue d'oeil.

La grande tenture
s'efface d'un geste
imposant le reflet

du corps ganté de noir
sur un chez soi inversé.
Comme pour marquer

le jour qui point, un vent
friponne dans l'entrejambe
& s'offre une caresse de visage.

Se laisser ainsi
respirer par la nuit
qui se retire

fait lien, anticipe
sur son retour dans
dix heures quarante-deux (à 7h50, GMT+2).

L'arc diurne* de ce jour
est de dix-heures vingt-deux
à Liège, en Wallonie.

Les feuilles du lierre
bien arrimé au tronc
demeurent immobiles.

Celles de l'arbre s'ébrouent
au passager de l'air dans
ses branches-balançoire.

Avoir assisté
en direct à la naissance
du jour parachève l'éveil.


* L'arc diurne « indique la durée d'éclairement du sol à Liège par le soleil, calculée en heures & minutes." Annuaire 2020, Société astronomique de Liège, p. 52


Statistiques

Membres
17
Articles
3356
Compteur de clics
4529738

Recherche