14 Conclure ?

Ah, conclure cette incursion partielle dans le Plexus sternberguien ! Il faut toujours conclure. Mais quoi ?
• Que seul mon bon vouloir a extrait de la bibliothèque la petite pile plexusienne et qu’il m’a plu d’approfondir en vous offrant des glimpses, des snapshots de J. Sternberg.
• Que c’est du détail, mais n’est-ce pas aussi dans le détail qu’on voit l’artiste à l’œuvre ? Et puis j’y prends plaisir.
• Qu’il n’a pas fait que ce qu’il voulait à la rédaction, mais que c’était un job régulier. La marmite, l’ado et Francine lui en ont su gré.
• Que bien sûr l'échantillon est restreint. Une typologie s'esquisse pourtant en trois niveaux: Le PPI, Le Journal de Sternberg et puis le tout-venant. Un jour peut-être, je tomberai sur l'occasion - la collection complète pour trois fois rien !
• Que je m'acharne sur le côté po&tique...


Recherche

Statistiques

Membres
4
Articles
3552
Compteur de clics
7344562