Te rappelles-tu le pipeau de l’enfance
Le métronome scander ton ignorance
La tension de tes doigts sur les trous de la flûte
La lutte de ton souffle, la stridence de l’ut  

Te rappelles-tu les couacs, les discordances
La chair de poule, ton corps en dissonance  
Toutes les vrilles pour oreilles en détresse
De toutes ces notes on ne peut moins célestes

Te rappelles-tu les sons trotter sur la portée
Ta main battre de l’aile en mesures, amusée
Tes yeux admiratifs esquisser la clé de sol  

La fierté, l’allégresse, tu as  pris ton envol
do do do ré mi ré, do mi ré ré do
ré ré ré ré la la, ré do si la sol….


Recherche

Statistiques

Membres
4
Articles
3552
Compteur de clics
7379406