Tout au sommet, un soleil d’or
Éclaire la neige dans l’air mouvant.
Les yeux plissés pour voir encore
Le sobre décor de lin blanc
Piqué d’arbustes qu’orne l’aurore,
Bonheur au cœur, froidure au corps,
L’homme murmure dans un élan
Un chant prière comme on implore :
Que dure encore, juste un moment
Cet instant rare, le temps d’enclore
Dans ma mémoire le réconfort
D’un paysage dans l’air piquant
Immaculé, inondé d’or.

22/01/2012


Recherche

Statistiques

Membres
4
Articles
3552
Compteur de clics
7375062