J’érige des passages.
J’expérimente  
des voies neuves  
dans cette forêt mienne  
que je croyais connaître,  
en me trompant,   
ou plus exactement   
en n’en ayant visité que   
des abords   
balisés et sûrs.  

Les passages discrets   
débouchent sur des clairières   
jamais encore visitées.  
Être confié à sa forêt,   
attentif à la moindre fleur
prête à éclore,
à la trace d’un accenteur
mouchet qui çà et là picore,   
au champignon farceur
qui complète le décor.  

Envisager l’éventuelle  
découverte    
de nouveaux passages,   
un jour, sans l’aide  
précise d’autres mains.  

25.08.11,  poli le 27.08.11.

Des passages s’érigent.

Des voies neuves  
à travers cette forêt
que je croyais connaître  
se tracent.

Seuls des abords   
balisés et sûrs
avaient été visités.

Les trouées discrètes   
débouchent sur des clairières   
jamais encore sillonnées.  
Être confié à sa forêt,   
attentif à la moindre fleur
prête à éclore,
à la trace d’un accenteur
mouchet qui çà et là picore,   
au champignon farceur
qui complète le décor.  

Envisager l’éventuelle  
découverte    
de nouvelles travées,   
un jour, sans l’aide  
précise d’autres mains.

31 12 14


Statistiques

Membres
17
Articles
3375
Compteur de clics
4706254

Recherche