Mener vie neutre

c'est accueillir
ces expressions du souffle vital,
sonores:

l'attention ne souffre plus
d'en être encombrée.
Dommage pourtant

qu'aucun décret wallon ne prévoit
d'enquêter commodo-incommodo
à l'ouverture de la terrasse d'un café

adossé à la première maison impaire
où, permis de lotir garantissant de cela:
aucun commerce ne peut s'y établir.

Ce louvoiement avec les limites
montre aussi la décadence légale
sur laquelle l'hyper capitalisme repose.

On feint le respect des règles,
jouant au plus fin
avec les lisières non dites du droit.

En attendant, le son, lui,
se propage sans apprivoisement possible
lors des longues soirées d'été.

Dans un univers non vendu au capital,
l'exigence d'un mur anti-bruit
en aurait limité la diffusion.

Voir aussi Le rire de la buveuse de bières

 

Statistiques

Membres
4
Articles
3552
Compteur de clics
6880881

Recherche