Ces pluies natives
se ruent au sol
avec une insistance
obsessionnelle.

Le ciel prend
des airs ombrageux
qui font pleurer les nuages,
de peur sans doute.

La lumière
dans ces instants-là
semble se résorber
dans un néant peu prometteur.


Statistiques

Membres
17
Articles
3420
Compteur de clics
5225320

Recherche