Le surréalisme a beaucoup compté dans la vie de J. Sternberg:

« Séduit par le vertige confus que me donnait le surréalisme, j'avais été subjugué en 1945 par Le Chien andalou et L'Âge d'or, oeuvres vraiment gorgées d'un surréalisme que je n'ai jamais retrouvé dans les textes littéraires du groupe trop pompeux et trop poétique à mes yeux. Exception faite peut-être pour Benjamin Péret quelques textes de Desnos. » in DDIR, 284, début de la notice sur Luis Buñuel.

Ce long poème fait-il partie des quelques textes de Desnos qui lui plaisent ? En tout cas, il ne coupe rien... ET vous avez évidemment noté que la citation mise en exergue est de Guillaume Apollinaire !

La concision forcée de la notice sur R. Desnos dans le dictionnaire des auteurs à la fin des Chefs de l'oeuvre de l'érotisme, dans lesquels ce texte figure, fait une nouvelle fois merveille car elle n'omet rien d'essentiel à dire sur ce poète surréaliste. Un destin tragique de résistant.

Ce texte date de 1930 et figure in extenso sur le site Un jour un poème.

L'autre texte de R. Desnos dans l'anthologie est en prose: Par le trou de ma serrure.

 


Recherche

Statistiques

Membres
4
Articles
3552
Compteur de clics
7379509