À même la cambrure du réel
le corps puise une joie sage,
en harmonie intime

avec sa vigueur calme,
à l'inclination terne.
Ce manque de fougue

à entraîner l'équipage
sur un rythme pétillant
peut dire l'ancrage profond

de l'entrain vital.
Une intuition comme ça
s'alimente à la matrice du soi.

Un temps.


Statistiques

Membres
17
Articles
3356
Compteur de clics
4529799

Recherche