Jean-Clet Martin, dans cet ouvrage de 2010, Plurivers: essai sur la fin du monde, s'essayant à évoquer l'impondérable de nos finitudes en des termes parfois même poétiques, s'écoute un peu écrire, non ? S'y pratique en tout cas volontiers sous sa plume le rapprochement lexical de termes disjoints:

  • une infinité d'infinis. 11
  • L'infini moderne cède alors le pas au chaos de notre siècle déboussolé. 14
  • Le côté périlleux de l'empirisme oµ tout pourrait empirer &, comme dirait Beckett, prendre le cap au pire.
  • monde qui se désagrège dans l'immonde 27
  • l'expérience, un essai tâtonnant 27
  • Il n'y a pas d'empire sans cet empirisme de la rencontre. 36 (Jean-Luc Nancy & Madame Carolin Meister aborderont ce sujet quelques années plus tard.)
  • La république ne peut se poser sur rien, purement effondée, au bord de l'effondrement. 43

Parfois, je me demande si cela a beaucoup de profondeur. Il y a des fulgurances, impalpables pour la plupart, des évocations invoquant l'une ou l'autre autorité philosophique amie, comme pour se donner davantage de contenance; offrir du contenu à l'insubstantiel, en quelque sorte, un peu comme si d'une plume cette fois imparfaitement aboutie cela avait été tracé. D'autres ouvrages de sa main emportent davantage l'adhésion: son Deleuze, reparu dans La petite biblio Payot en 2019, date de 1993; il est remarquable d'érudition bien pesée, son Vermeer en tous points séminal, ses Multiplicités foisonnantes; & le volume d'entretiens récemment publiés chez Kimé force également le respect.


La matière assemblée ici s'attable en dix chapitres:

  1. Mondes hors du monde
  2. Hegel à Manhattan
  3. Humain inhumain
  4. Star wars ou la res publica
  5. L'immonde
  6. De la monstruosité
  7. L'animal machine
  8. Russel follies
  9. Métapohysique du chaos
  10. Nanomondes

La notion "fin du monde" dans le sous-titre de l'ouvrage juste lu ( 27 10 21) a des airs d'apocalypse que Madame Stengers définit plus justement comme des temps de débâcle dans son ouvrage Réactiver le sens commun. Bref, probablement dispensable pour ce lecteur-ci, ce Plurivers. Sans plus. On va pas en faire tout un plat en plus, si ?

Pourtant, la lecture ce survol aux reflets chatoyants s'est poursuivie jusqu'à la dernière page, à moitié pour honorer le dénichage en arrière-planche du rayon 28 de Pêle-Mêle au centre-capitale; & l'autre moitié parce que l'animateur de Strass de la philosophie est une plume à laquelle Nulle Part s'est accoutumée. Elle s'y fraie volontiers un cheminement.

Davantage de densités perçues auprès d'Aurélien Barrau though.


Statistiques

Membres
17
Articles
3463
Compteur de clics
5790383

Recherche