Il y relate ses débuts et
son initiation personnelle.
Chacun son chemin.
Peut se lire comme un roman,
érotique par moments.
N'en est pas un, pourtant.
L'authenticité de l'auteur frappe,
sa sincérité aussi.
Et le fil qu'il tend entre ses livres
révèle la démarche d'une vie entière.


Son style poétique 
m’a guidé vers la simplicité
du tantra,
sa profondeur,
l’évidence,
l’infinitude
de nos univers intérieurs.


Note d'accompagnement

Françoise Bonardel, d'une lecture plus récente, commente cette oeuvre de la façon suivante dans son Bouddhisme tantrique & alchimie, 2012:

« L'engouement des dilettantes occidentaux & autres pratiquants tantriques autoproclamés pour ce néotantrisme non moins imaginaire pourrait bien être le dernier vestige de la fascination qu'exerça d'abord l'Inde sur les Européens...

Ainsi le Tantra, hindou plus que bouddhiques d'ailleurs, est-il fréquemment présenté comme une alchimie de l'amour doublement performante puisque capable de satisfaire à la fois l'appétiti sexuel des Occidentaux & leur attirance pour un ésotérisme facile d'accès. »

En note, « Cf., par exemple, D. Odier, Désir, passion & spiritualité, Paris, éd. J.-C. Lattès, 1999 »

De tous temps, le sentiment que les approximations de l'auteur celait "quelque chose". Voilà cette chose impeccablement nommée désormais !

 

 

Statistiques

Membres
17
Articles
3421
Compteur de clics
5259072

Recherche