La patience liégeoise dont il a fallu faire montre pour que ce livre atteigne la librairie paisible située en face de de la Fac' de philo-lettres a dû s'exercer plus d'un mois. Assurément, l'éditeur n'a pas tout compris des flux qui règnent dans le monde de l'édition. Une méfiance, peut-être ?

Cela dit, l'autrice est connue & cette lecture-ci résulte de ces deux premières lectures: elle rapproche cette fois deux traditions. L'ouvrage est presque devenu intemporel... Il date en effet de 2012.


A double-decker table of contents
Chaque fois qu'une table des matières fait montre d'une structure bi-étagée comme celle-ci, elle est un probable gage que le texte lui-même se révèlera être cohésif avec la structure qui l'organise. Elle inspire confiance en quelque sorte. Vous savez, les bus anglais à étage portent le nom de double deckers; ils sont à double pont en quelque sorte. This is a double-decker table of contents. En la survolant, la matière de l'ouvrage s'ouvre sous nos yeux, tant la densité en mots-clés y est élevée. Comme sont susceptibles de le faire une introduction & une conclusion bien conduites. C'est un des critères de sélection des ouvrages marquants pour leur démarche de rendre accessible leur contenu par un style d'écriture amical... reader-friendlySource de l'illustration


Très vite dans l'ouvrage, un auteur par trois fois cité sur Nulle Part:

En page 6, Françoise Bonardel commente de la façon suivante dans son Bouddhisme tantrique & alchimie, 2012:

« L'engouement des dilettantes occidentaux & autres pratiquants tantriques autoproclamés pour ce néotantrisme non moins imaginaire pourrait bien être le dernier vestige de la fascination qu'exerça d'abord l'Inde sur les Européens...

Ainsi le Tantra, hindou plus que bouddhiques d'ailleurs, est-il fréquemment présenté comme une alchimie de l'amour doublement performante puisque capable de satisfaire à la fois l'appétiti sexuel des Occidentaux & leur attirance pour un ésotérisme facile d'accès. »

En note, « Cf., par exemple, D. Odier, Désir, passion & spiritualité, Paris, éd. J.-C. Lattès, 1999 »

De tous temps, le sentiment que les approximations de D. Odier celait "quelque chose". Voilà cette chose impeccablement nommée désormais !

J'ai joint une Note d'accompagnement de cette teneur aux trois ouvrages de D. Odier cités sur Nulle Part afin de bien faire la différence.


More soon...

 

 

 

Statistiques

Membres
17
Articles
3420
Compteur de clics
5224973

Recherche