Non, il n’y a plus rien à boire
Hélas, l’ami… plus rien du tout
Encore soif ? Tant pis pour vous !
Plus la moindre blonde au comptoir
Circulez, la fête est finie

Non, il n’y a plus rien à voir
Terminée la rigolade
Là on entame la glissade
Rude pente – c’est le foutoir.
Partez donc, la fête est finie

Non, il n’y a plus rien à croire
Les trains glissent vers nulle part
Même les fantômes s’égarent
Dans les ombres de l’illusoire
Pleure donc, la fête est finie


Recherche

Statistiques

Membres
4
Articles
3552
Compteur de clics
7375088