Plan
Titres de chapitre commence au paragraphe
I. Tenir l'intérieur content  1
II. Assembler le semblable  4
III. Glandulaire  6
IV. Étiquetage quantique ?
 9
V. Nagarjuna précède la mécanique quantique  12
VI. Calmer le jeu  14
VII. Ferveur canalisée  17
VIII. Une remise à zéro relative comprenant une corporelle engeance
 20

I. Tenir l'intérieur content

1.         À l'éveil, prendre le temps, se l'offrir même, d'assembler une lame de fond en soi♦ Cela permet au corps de prendre la mesure de son envergure à cet instant & il peut se déplier pour se déployer en quelque; Il lui est loisible d'ensuite s'assembler au millimètre près, à la manière d'un horloger engrenant les pièces de la fine mécanique qui anime les aiguilles d'une horloge de parquet

Chaque corps peut accéder à ces réserves mobilisables tenues sous boisseau

2.       La toute dernière proposition de l'Éthique rédigée par Spinoza (1632-1677) déploie en son coeur ces réserves homogènes rendues plus mobiles grâce à leur bonne fluidité Cet assemblage s'est patiemment mis en place au service du bien-être propre au corps La voici revisitée, poursuivie et étoffée d'une manière tout à fait personnelle:

3. Le contentement intérieur n'est pas le prix d'une quelconque vertu, mais la vertu même; et il nous met en joie, non point parce que nous maitriserions nos passions, mais c'est au contraire parce qu'il nous met en joie que nous sommes devenus capables de contenir en nous ces passions, sans plus leur laisser libre cours puisque cela se ferait au détriment de ce plein contentement intérieur dont nous souhaitons toujours davantage le déploiement épanoui parce qu'il nous équilibre en profondeur


II. Assembler le semblable

4.     Chacun·e d'entre nous s'assemble à un rythme et selon des modalités, des cheminements qui nous sont propres

5.     Ce qui prend le plus de temps pour procéder à cet assemblage énergétique quotidien consiste

  • d'abord à
    • en accepter l'idée,
    • en chercher en soi l'existence,
    • le découvrir,
  • pour ensuite en rassembler les pièces avec un sens de la cueille/l'accueil qui s'aiguise à mesure qu'il s'emploie à persévérer en nous bousculant passablement

III. Glandulaire

6.     Cette insistance même participe au déploiement de soi à mesure que les pièces sorties de l'ombre s'emboîtent désormais en pleine lumièreL'éveil final quotidien précédant le lever contribue énergétiquement à mettre en branle un émoi intact & silencieux tapi au creux de soi, dans deux petits organes de l'ombre, les glandes de Cowper chez l'homme, les glandes de Bartholin chez la femme Elles occupent  quelques cm3 dans notre corps Elles se manifestent par une activation énergétique d'un désir de vivre une joie enjouée tout au long du jour inédit qui se présente à soi

7.     L'activation énergétique discrète de ces glandes humecte des organes, le gland et la vulve, qui interviennent aussi bien sûr dans "l'acte sexuel" Il s'agit d'une activation dont l'objet est ici autre L'intégration de ce doigté-là, propulsé par le souffle contractant à l'expir, libère une énergie au coeur asexuel de soi Cette énergie libérée contribue tout en discrétion à énergiser le corps Cette habileté la fait rayonner spontanément à partir de ces deux recoins tapis là et là Un usage corporel posé bénéficie énergétiquement à la fluidité du jour qui s'offre au soi Cette disponibilité énergétique tenue sous boisseau imprègne toute notre enveloppe corporelleUn frisson la parcourt peut-être même bien certains jours

8.      En l'invitant à se déployer lors du premier éveil, le corps se centre en quelques minutes L'énergie disponible se rend utile là où elle est sollicitée avec l'assurance sereine d'y être bien employée


IV. Étiquetage quantique ?

9.    Il s'agit globalement d'une méditation énergétique qui se déroule à l'éveil Cette forme de méditation peut être davantage bénéfique qu'une relaxation d'après-midi qui se transforme souvent en sieste...

10.     C'est une application non sexuelle, mais très sexuée, des tantra (=textes) shivaïtes du Cachemire traduits par L. Silburn Il en est longuement rendu compte en suivant ce lien

11.     Le corps doit en grande partie le bon entretien de sa fluidité propre à la somme évolutive, largement cumulative, de talents que le corps parvient à choyer en son sein Par talent s'entend une forme de complicité profonde établie avec le corps du soi Le corps-conscience parvient à tenir la plupart de ces talents disponibles au soi Ils prennent la forme d'une vibration qui l'harmonise avec coeur de l'universel énergétique, dont il tient assemblées en soi quelques particules infimes, à l'échelle de notre galaxie Il est probable qu'il s'agit de quantaSi vous tiquez, c'est normal J'ai pris du temps à comprendre notre lien♦ Voilà ce qu'en dit Carlo Rovelli (Helgoland, 185):

« La découverte de la nature quantique du monde ... est ... radicale. » Elle peut avoir une certaine « pertinence sur les grandes questions encore irrésolues, telles que la nature exacte de l'esprit... parce que la découverte des quanta change les termes de la question, ... parce qu'elle modifie notre conception du monde physique & de la matière. »


V. Nagarjuna précède la mécanique quantique

12.     Deux essais également présents sur Nulle Part rendent mieux compte de la théorie des quanta vue par deux astronomes spécialistes de la gravité quantique pour l'un (Carlo Rovelli) et la relativité générale pour l'autre (Aurélien Barrau) Voici les liens vers ces essais:

Helgoland, un des ouvrages de Carlo Rovelli et Il rend compte brillamment du même ouvrageJ'en ai réorchestré le propos

13.     Assimiler le corps à un quanta est une vue de l'esprit bien sûr La vacuité est au coeur de l'oeuvre de Nagarjuna: Carlo Rovelli y fait explicitement référence Cette vacuité constitue une clé importante pour nous aider à comprendre notre place sur Terre La voie qui est creusée par ces deux astronomes mérite certainement de retenir notre attention Elle semble très novatrice & porteuse de fruits alimentant la réflexion


VI. Calmer le jeu

14.     La prolifération asymptotique de l'espèce humaine sur Terre se manifeste par la croissance sidérante de corps vivant en même temps sur son sol Voir ce compteur... Nous possédons les moyens d'apprivoiser cette croissance pour ensuite la réduire; souvent, les religions & l'absence d'une sécurité sociale développée au niveau mondial contrecarrent l'usage de moyens contraceptifs diversifiés & bien au pointDans la précarité, les enfants représentent souvent une forme implicite d'assurance; seule une sécurité sociale généralisée en bien commun universel pourrait assurer notre survie; il n'est pas certain que jamais la volonté humaine existe de progresser dans ce sens En prendre notre parti, accepter le réel pour ce qu'il est, fait partie de notre sérénité intrinsèque

15.     La division cellulaire de l'espèce humaine induit une forme d'agglomération gélatineuse qui finirait bien par étouffer la planète et les espèces vivantes qui y vivent Nos productions indirectes (CO2 notamment, mais pas que: CH4 aussi) résultent de la mécanisation technologique excessive au moyen d'énergies fossiles; charbon, pétrole, gaz détruisent la planète au même rythme qu'ils enrichissent les ultrariches La division cellulaire humaine ne diffère pas fondamentalement de celle que la spiruline (Arthrospira platensis) met en oeuvre pour se multiplier Un reportage récent vu au JT de la RTBf a illustré ce rythme de croissance pléthorique

16.    La complexité systémique apparente que notre espèce revêt ne la singularise en rien au sein du vivant L'humain individualise la conscience propre au niveau neuronal, consciente d'être consciente Ce n'est, énergétiquement, probablement pas la meilleure chose qui soit advenue pour notre planète ! Notre prolifération asymptotique est probablement nuisible globalement à la circulation énergétique universelle, celle qui se meut au sein de la voie lactée, "notre" galaxie Cette énergie existait avant notre apparition sur Terre et elle nous survivra Notre présence semble rompre de manière de plus en plus irrémédiable une harmonie naturelle qui enceignait le vivant jusqu'à la fin du moyen âge Un peu comme si la planète en saignait trop abondamment depuis lors Désormais Il nous revient d'apprendre comment chacune/chacun peut contribuer à stopper cette hémorragie Une première étape ? Laisser la voiture au garage & marcher


VII. Ferveur canalisée

17.    Devenir la vague énergétique qui coule largement insue en soi L'effleurer à son savoir propre afin qu'elle affleure à même le corporel y régnant ferveur L'objet intérieur en quoi ce contentement intérieur s'épanouit, il s'agit de l'éveiller en conscience  à la matrice du jour à l'entame de la veille corporelle C'est ce temps méditatif consacré à l'y faire poindre pour l'inviter à s'épanouir par chacune des portes-tambour, ce que les tantra shivaïtes nomme les nadis Voici comment André Padoux, pp125-6  s'approche d'une définition:

18.     « Le hatha yoga est le kundalini yoga Sa pratique repose sur une structure imaginaire conçue et ressentie comme présente dans le corps physique, parfois le débordant, formée de centres nommés nœuds, roues ou lotus, et de canaux, les nadi où se tient et circule le souffle vital, le prana Ces canaux sont en principe au nombre de 72.000, mais il y en a trois principaux [le long d'un] axe vertical allant de la région périnéale (en anus et sexe) au sommet de la tête et suivant lequel peut s’élever la kundalini dont la montée mène vers la libération C’est le long de cet axe, [de] ce trajet, que s’étagent les chakras ... [C]e lieu [est] central, et [constitue] donc le lieu des expériences corporellement vécues comme les plus hautes♦ »

noeuds d'énergie roue de lotus
   

 Canaux

les sept portes-tambour (chakras)
sont réparties sur l'axe central

 

 Une autre illustration issue d'une autre tradition comportant 5 chakras 

La formalisation extrême de ces pratiques extrême-orientales sont difficilement transposables
dans nos univers occidentalisés
& je m'efforce d'en intégrer les lignes directrices dépouillées de leur appareil ésotérico-religieux
Ces lignes suffisent d'ailleurs à la longue pour qu'en y exerçant une attention soutenue,
voire vigilante, une kyrielle de sensations se fassent jour

Lilian SIlburn, La kundalini, 41-2 (L'ÉNERGIE DES PROFONDEURS):
« les cakra, roues, sont pour les sivaïtes du Cachemire, des centres vibratoires connus d'eux
par expérience Comme le
yogin éprouve, lors de la montée ..., un vif tournoiement au niveau des
centres situés le long de l'axe central, on nomme ceux-ci
cakra « roues tournoyantes »;
à partir de là, les énergies [de la nature] se répandent pour agir dans le corps
Chaque roue a un nombre défini de rayons~ on en compte au total cinquante pour l'ensemble
du corps Ces rais, symboles d'une énergie rayonnante et vibrante, devinrent par la suite dans
les systèmes tantriques et yogiques des pétales mis en corrélation avec des lettres inscrites,
avec des sons, des formes, des couleurs et des fonctions spécifiques
Au lieu des sept roues de ces systèmes, le Trika admet uniquement cinq roues principales
qui s'étagent du centre racine
(müliidhiira) jusqu'au sommet du crâne (bralzmarandhra,
orifice du brahman) »

L'extrême symbolisation de ces traditions indo-cachemiriennes est peu compatible
avec nos propres référents occidentaux; pourtant, il semble intéressant d'observer
sur l'une ou l'autre manifestation ne prend pas corps en soi

 

 

19.     Insister dès l'éveil sur les deux premières portes situées à l'entame du parcours intérieur contribue à l'épanchement énergétique de bas en haut à travers l'ensemble du corps L'impression qui en ressort est une sorte de nettoyage intérieur par remise à zéro des compteurs Une charge de pollution intérieure accumulée le jour précédent est susceptible de diminuer Au passage, cette insistance met à jour quelques fondements de la vie qui coule en soi; cela peut constituer une forme de cohérence au long cours

Le muscle reliant l'os pelvien & le coccyx
(en bleu ici →)

semble mobilisable en vue de tenir l'éveil dynamisé
dans le bas du corps
où sont situées les deux premières

portes-tambour dans l'univers tantrique

Voir aussi Les organes de l'ombre
pour une description plus physiologique
de cette zone

 

VIII. Une remise à zéro relative

20.    L'éveil énergétique procède à une sorte de nettoyage intérieur Il parachève l'oeuvre nocturne entreprise par le sommeil profond Les deux contribuent à la remise d'un corps d'éveil frais & dispos au jour Autant que faire se peut ! Cela n'empêche nullement les petits mèhins (maux, en wallon liégeois)... Tout au plus cela évite-t-il peut-être qu'ils ne s'aggravent hors contrôle

21.     La nature du chemin que le corps parcourrait était bien peu prévisible rétrospectivement Aucun de nous n'est prédestiné·e à devenir ceci ou cela une fois pour toutes Notre cheminement se façonne (& se refaçonne !) à mesure qu'il progresse sur notre ligne du temps personnelle Cette dernière n'est pas non plus tracée à l'avance Il s'y constate un tracé de convergences multiples, réparties dans le temps, diachroniques donc, de contingences toutes indépendantes les unes des autres qui concourent en un point final provisoire, aujourd'hui

22.    Accueillir ces convergences diachroniques de contingences indépendantes avec bienveillance est le mieux que nous pouvons faire


23.

une corporelle engeance

L'aplomb qui résulte certains jours

de cet éveil médité
est remarquable

Une tonalité solaire
s'y concocte en place
Une clameur rayonnante

tient en soi une déferlante:
elle irradie chaque parcelle intérieure
Le bien être s'installe

dès l'éveil médité,
un aplomb, corps à l'équilibre,
comme un ordonnancement

toujours fragile, y tient son rang
L'intense institue
le méditatif en soi,

une corporelle engeance
L'observation du paysage
évase au regard la force de

deux chemins verts centrés sur
le bouddha de lave attablé,
hôte bienveillant d'une verdeur incise

Il est de pleines gestations instantanées
Elles positionnent
une vibration

de haute tenue
L'y déployer vigilance,
la tension précise s'y observe, l'accomplit
 

 

 

Statistiques

Membres
4
Articles
3563
Compteur de clics
7084045

Recherche